Témoignages

De WikiTodons.

Sommaire

AVC

Premier témoignage

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre, ce poste n'a rien de scientifique, uniquement une expérience vécue (et dont on se serait vraiment passé). L'ancien forum et les forumeurs nous avaient bien aidés à traverser cette épreuve, on voulait renvoyer l'ascenseur. On espère que personne n'aura ça à vivre avec sa petite boule de poils, mais comme ça se fini bien, ça peut donner de l'espoir si ça arrive.

C'était exactement il y a un mois, le 6 février. On a passé le dimanche après'm tranquille à la maison, Castagna bien tranquille dans sa cage, un après'm à roupiller dans son lit comme il fait d'habitude. Vers 18h c'est l'heure du nettoyage de sa cage on va tous ensemble dans la cuisine on ouvre tout et il en profite une heure pour courir partout et attaquer les meubles pendant qu'on fait sa cage. Sauf que là, il ne bouge pas, il essaie de se lever de son lit, mais il tombe, puis une fois dehors il vient vers nous et se colle à nous, il ne bouge pas.

J'essaie de le faire marcher, il marche bizarrement, je le prends, et j'appuie sur ses pattes et son dos un peu partout, pour voir si il a mal, il ne réagit pas. On commence à s'inquiéter sérieusement, on fait vite sa cage pour qu'il puisse vite se reposer et on appelle une amie assistante véto, qui nous dit d'attendre un peu et de voir dans une heure.

Une heure plus tard ça a empiré, il ne peut plus se déplacer. On appelle le véto d'urgence mais il ne fait pas les NAC. C'est dimanche soir, il commence à être tard, et il a l'air de plus en plus faible. La nuit sera un calvaire, on a décidé de dormir sur le canapé pour être avec lui dans le salon. on a déplacé son lit en bas pour pas qu'il risque de tomber. Il est avachi dans son lit et on le sent à bout de force. Deux fois dans la nuit il a essayé de se lever puis est tombé en gigotant on est allé de suite le remettre dans son lit, il était complètement désorienté.

On était au fond du trou, et au petit matin, alors qu'on ne l'espérait plus, il est encore avec nous. Il s'est battu toute la nuit avec beaucoup de courage, il est très faible, mais maintenant on peut faire quelque chose. A la première heure on est devant chez le vétérinaire qui l'examine. Le pauvre petit ne veut pas s'éloigner de nous. Il n'arrive pas à marcher et est très faible. (Il arrivera quand même à mordre le docteur.)

Le docteur lui fait passer une radio, qui montre qu'il n'y a pas de problème osseux. Pour lui ce n'est pas non plus une otite, car en général ils ont la tête sur le coté. Il nous dis donc que c'est un AVC. Il nous apprend que c'est assez fréquent mais qu'un traitement existe. Pour lui, si il n'en refait pas un dans les 7 jours qui suivent, il a 80% de chances de s'en sortir. Il a dit qu'il fallait attendre 3 jours pour voir si son comportement s'améliorait, pour savoir si il garderait des séquelles.

On rentre donc à la maison, il de la cortisone a prendre et une bouillie énergétique. C'est là que ça devient rigolo. pendant 7 jours, il a fallu lui donner ses médicament avec une petite seringue. Il recrachait tout serrait les dents et nous narguait... J'ai fermé le haut de sa cage avec un carton pour ne pas qu'il puisse monter et risquer de tomber.

Il s'est retapé à une vitesse folle, au bout de trois jours on l'a posé par terre et il marchait quasi normalement. Il recommençait aussi à retrouver de l'énergie, il secouait sa cage et rongeait les barreaux. On dormais toujours près de lui pour le veiller au cas où, et une nuit on a été obligé de partir avec la couette se recoucher dans la chambre, on dormait avec godzilla. Avec les conseils des forumeurs (et du véto) j'ai gardé sa cage fermée en haut, mais on a remis sa roue dans la cage. (Le véto pensait qu'il ne fallait pas qu'il perde trop de masse musculaire). Il était fou, il a recommencé immédiatement son sport préféré à son rythme (pas bête). A la fin de la semaine, je lui ai ré-ouvert le haut de sa cage, en lui faisant des passerelles entre les différents étages pour qu'il monte sans forcer.

Un mois plus tard, il se porte comme un charme, on a surement plus de séquelles morales que lui. Il mène la même vie qu'avant, même si il nous semble plus affectueux et plus câlin qu'avant (quand il a envi...).

Ce long poste, pour si comme nous en pleine nuit vous scrutez le net pour trouver une lueur d'espoir, vous puissiez avoir ce témoignage. Nos petit-tout sont des gaillards, ils ne rendent pas les armes si facilement, il y a des vétérinaires compétents, et il y a toujours de l'espoir car Castagna s'est remis sur pattes à une vitesse incroyable.

Encore une fois il remercie tous ses copains qui on pris de ses nouvelles et qui l'ont soutenu dans cette épreuve qui n'est plus qu'un lointain mauvais souvenir.

Castagna


Second témoignage

C'est vraiment impressionnant le premier jour.

La veille au soir Pitchoune allait très bien et le lendemain au réveil elle n'arrivait pas pas à marcher, tombait, roulait sur le côté. Elle avait vraiment une sale gueule, c'était terrible. J'ai de suite penser à un AVC ou une mauvaise chute bien que les étages étaient en quinconce, cela ne faisait pas haut mais elle aurait pu tomber sur la tête ou mal se rattraper.

Dès l'après-midi je suis allée au véto et il m'a confirmé cela. Il lui a donné un traitement au cas où cela serait dû à une otite mais cela n'a rien fait. J'ai tout de suite réaménagé la volière en installant tout (dodo, nourriture, eau) au rez-de-chaussé car elle n'arrivait pas à monter à l'étage malgré les passerelles.

Sa rémission a été progressive durant 3 mois. Elle a gardé la tête penchée pendant un sacré moment, c'était triste.


Depuis elle pète le feu, on ne le remarque que très rarement car quand elle s'emballe (quand elle s'excite car elle entend un mouchoir ou qu'on veut lui donner à manger), il arrive qu'elle saute mal pour redescendre de nos genoux et roule un peu sur le côté.

J'ai peur que cela arrive à nouveau comme cela peut arriver selon le véto. C'est tellement imprévisible qu'on ne se sent jamais tranquille. En tous cas c'était un petit AVC, elle a eu de la chance. Elle aura 7 ans en août et j'espère que rien ne lui arrivera de si tôt.


Kinou


Coup de chaud

Les faits Ce week-end nous avons passé deux jours à Nancy, et pour ne pas laisser seuls nos bébés nous les avons pris avec (comme toujours). Sauf que Dimanche il a fait une chaleur torride (comme aujourd'hui) et quand nous avons dû reprendre la voiture il y faisait très chaud (voiture en plein soleil). Les petites boulettes ont passé 1H à chercher à ce protéger de la chaleur en s'enfouissant dans les copeaux, chez nous une agréable fraîcheur nous accueillit, mais je crains que la différence de température n'est été trop brutale...

Résultats

  • Kazou était tout bizarre, il ne bougeait plus beaucoup, était paranoïaque (tremble et court se cacher au moindre mouvement)
  • Charly mou comme un marshmallow fondu il était étalé au fond de la cage sans bouger et avec une respiration au ralentit...

Conséquences

  • On les a pris tous les deux dans nos bras ou sur nos genoux pour les soutenir. Ils ont dormi pendant plus d'une heure comme ça alors que normalement en dehors de la cage il ne savent pas tenir en place...
  • Kazou a retrouvé sa forme, il fait actuellement la Java dans sa cage.
  • Charly est resté toute la soirée avec nous lui qui est si sauvage normalement... de 18h à 23h il restait blotti, il bougeait tellement peu que je devait le fixer pour voir s'il respirait toujours... On l'a séparé de Kazou pour la nuit car ce dernier n'arrêtait pas de l'embêter, et après une nuit de stress je fait bouger la boite pour voir si le petit locataire est toujours avec nous et il est sorti tout flagada. Mais il marche sans trop tanguer sur ses pâtes et c'est déjà une évolution. Il ne boit toujours pas et ne veux rien savoir de la nourriture. Je l'ai forcé à boire un peu mais il n'a prit que quelques gouttes et c'est recouché. Actuellement il dort.

--Alamake 14 novembre 2011 à 19:35 (CET)

Extrait de mon Blog : http://octodon.canalblog.com/archives/2009/05/25/13851891.html



Malocclusion dentaire

Voici mon expérience qui servira peut être à d'autres.

Il y a environ 1 an (Mars 2010) Guiness (2 ans et demi à l'époque) a sorti un abcès au niveau de la mâchoire. Une première visite chez mon véto local n'a pas été très bonne il m'a dit que si il fallait extraire c'était très délicat. Je suis donc allé consulter un spécialiste parisien.

Première radio : la racine semble tordue. Le véto a opéré l'abcès et a refermé sans rien enlever.

Plus tard cela n'a pas vraiment cicatrisé et même une masse dur (calcaire) s'est formée. Voyant que cela ne s'arrêtait pas et que même ça prenait de l’ampleur j'ai consulté de nouveau ce spécialiste. Après une radio + un scanner il s'est avéré qu'il fallait extraire la dent. Il a d'abord vérifié qu'il avait suffisamment d'os pour que la mandibule ne se casse pas (d'où l'intérêt de consulter un spécialiste!) puis il a opéré.

Guiness s'est très bien remis de ses deux opérations (quasi sans danger désormais chez un vétérinaire équipé). Seul bémol la cicatrisation de décembre semblait bien engagée, mais une croute s'est formée puis l'os est devenu apparent.

Re-consultation il y a 10 jours, je dois nettoyer quotidiennement à la bétadine et mettre une crème nettoyante/cicatrisante prescrite. Pour le moment j'ai du mal à voir si ça se referme mais le véto n'y crois pas trop. Enfin ça ça n'est pas le plus grave si je nettoie bien.

Ce qu'il sera intéressant de suivre c'est si c'est problèmes récidivent ailleurs!

Les illustrations :

Malocclusion -2.jpg Octodon-Malocclusion .jpg

l0l0


Amputation

/!\ Attention! Texte comportant des parties qui peuvent heurter la sensibilité des jeunes. /!\


Un jour comme les autres je rentre chez moi, je suis occupée pendant un bon moment, puis m’en vais voir mes petits todons... Et là je vois mon petit bonhomme Spok qui est sur son hamac et va d’avant en arrière continuellement au même endroit. Je le pense d’abord "zinzin", j'appelle mon copain... On se rend compte que le petit père a la patte arrière coincée. Donc je tente de le décoincer, et là il ne veut pas que je touche et au moment où je soulève... Horreur du sang partout ! Je ne cherche pas plus loin et décroche le hamac pour pas le faire souffrir, je le prends près de moi et me rends compte qu’en réalité il s’est coincé la patte dans un fil défait du hamac et que ce fils à force de tirer a fait comme garot et mon pauvre petit Spok devait être coincé depuis des heures et s’était mangé la patte il y avait un sacré trou au milieu... Je découpe d’abord le hamac en carré autour de sa patte puis essaye de couper délicatement les fils pour l’en défaire, ce qui fut assez méticuleux, surtout qu’il souffrait... Ensuite désinfection maximale bain de patte et je le met dans une cage à part avec des sopalins, il y a pas mal de sang, c’est très inquiétant il est faible, j’essaye de lui faire un bandage pour compresser et stopper l’hémorragie. Puis je file au veto trop inquiète et affolé, elle lui fait un pansement avec de la bande élasthane et me dit de le laisser 3 jours sans y toucher puis on refera un pansement. 3 jours après je défait la bande et là... je vois comme des fils blancs du long de sa patte on dirait les tendons, mon copain ne me croit pas et je veux pas croire ca non plus, on se dit que ce sont des fils du pansement qui ont collés.. Je ne suis pas convaincu, je fait un bain de pied désinfectant et lui refait un bandage qu’il enlève par la suite, je décide de le laisser comme ça et referait le pansement demain. Et le lendemain j’arrive et ce fut tout simplement horrible, il s’était arraché tout les petits doigts de pattes et plus de coussinets rien, là on voit clairement non seulement ses tendons de pattes mais son os ! C’est un film d’horreur éveillé, je le désinfecte et le soigne du mieux que je peux mais je pleure je tremble je suis horrifiée... Retour au vétérinaire, panique totale ! En fait il ne souffre pas elle me montre qu’on peux appuyer dessus sa patte est comme morte. Lors de l’accident avec le hamac le garrot avec le fil a durer trop longtemps et s’est trop resserré au fur et a mesure qu’il tirait pour essayer de s’en défaire et ca a trop couper la circulation au point de ne plus repartir dans sa patte, de plus comme il s’est ronger la patte ça n’as pas aidé... Elle m’explique qu’on ne peut pas le laisser ainsi même s’il ne souffre pas, trop de risques d’infections graves et puis l’aspect de sa patte est vraiment dégoutant, ça fait plein de bouts de peau blanche visqueuse qui tombent et on découvre de plus en plus l’os et cette vision m’est insupportable. Il faut alors procédé à une amputation propre ou elle enlèverait l’os supérieure afin d’avoir une cicatrice nette a la hanche et que ça ne soit pas gênant pour lui. Je repars avec mon petit lou avec l’amputation prévue pour le lendemain, je suis au plus mal... J’ai beaucoup de mal à le regarder, et plus ça vas plus il retire des morceaux mort de sa patte car ça doit le gêner et plus c’est insurmontable. Je l’aime tellement, j’ai peur pour lui pour l’opération, mais cette vision écœure tellement... Je m’efforce de le câliner un maximum ce soir là. Le lendemain matin ce fut les plus longues heures de ma vie... Au final bien réveillé et bien supporté, une jolie cicatrice et un petit Spok affaiblit. Mais grand sourire, dans sa boite de transport il faisait déjà de la roue merveilleux ! Moi qui était si inquiète qu’il soit démuni sans sa patte. Et les jours suivant en un rien de temps il s’est remis en forme et n’as pas eu de problèmes à courir comme un petit fou! ;) Il a eu des moments difficiles par la suite car sa cicatrice s’est ré ouverte, on voyait l’os, le cauchemars récidivait, la veto a du l’agrafer pour être sur, il a beaucoup souffert avec ça. Mais ca s’est bien remis, il regorge d’envie de vivre, et ce n’est pas la première fois qu’il en réchappe. Quand je l’ai adopté mon tout premier octodon, je l’ai pris car une animalerie (où malheureusement je travaillais) allait le tuer car il était invendable et très faible. Il s’était violemment fait attaqué par son père todon et avait un abcès énorme sur le dos et une patte gonflé avec laquelle il ne pouvait plus marcher. Il a failli mourir a l’époque et s’est beaucoup battu pour vivre quand je l’ai adopté, on l’as soigné pendant des mois et il a eu beaucoup de mal à remarcher. Et aujourd’hui c’est la seule patte qui lui reste des 2 ! Incroyable mais vrai, et tout vas très bien et il ne souffre plus du tout et vit très bien sur trois pattes. Il coule des jours heureux et j’espère que ça durera très longtemps. Je t’aime mon petit Spok <3!

Truffette



Castration

Opération conduisant à la mort

Premier témoignage

Truffe est passé de l'autre coté suite à une castration.

J'écris difficilement ce message car mes yeux sont remplis de larmes.. Voilà tout a commencé par un probleme de sexe qui ne rentrait plus.

Je me suis rendue chez la vétérinaire (mon ancienne qui je l'ai su a mes depends n'y connait rien...) et après avoir retiré des poils qui en fait empêchaient le sexe de rentrer dans le fourreau elle me conseille vivement de le castrer car il est trop excité et ne cessera d'avoir des soucis avec son sexe et il n'y a pas d'autre solution a son problème.


Je prends difficilement la décision mais je cède et me dis que cela sera mieux pour lui et qu'en plus il pourra vivre avec ma Noisette qu'il adorait...


Voilà ce matin là j'emmène Truffe, mon petit loulou de 2 ans et demi pour une castration. Je suis inquiète comme jamais et reste prostré devant mon téléphone en attendant les nouvelles, un coup de fil vers 11h pour me dire que tout vas bien et que le bonhomme est réveillé ouf!


Je le récupère donc le midi, l’opération s'est bien passée, la vétérinaire a pris la précaution de lui injecter un antibiotique, un anti-douleur et du Primperyl pour le transit. Il est "patraque", je lui fait des bouillottes et veille sur lui toute l'après midi mais très faible et ne mange toujours pas. Je lui donne donc de la pâté à la seringue après conseil de ma vétérinaire mais beaucoup j'ai de mal: il crie, il souffre, il ne veut pas avaler...

J’appelle ma vétérinaire qui passe chez moi le soir (pour éviter de finir Truffe en le ressortant de ce froid là), elle lui injecte un sérum pour stimuler l'appétit et le renforcer. Elle me dis que si tout vas bien d'ici 2h il remangera, toujours rien...

Je me vois obligée de le forcer à la seringue. Et là je comprends que je ne peux plus rien pour lui car la pâté ressort par ses fesses et puis il vomit... Il est mal... En plus une de ses cicatrices s'est ré ouverte.


Je le garde près de moi au chaud et lui met des bouillottes mais il cherche toujours à se mettre dans un coin et peine beaucoup à marcher... Je finis par me coucher quelques heures et tôt ce matin je vais le voir, toujours en vie mais très très faible, je le cru mort au début! Je lui donne un peu d'eau, toujours de force car il ne veut plus rien avaler et cette eau ressort derrière aussi... Je comprends définitivement que son transit ne marche plus.


Je le garde au chaud, enroulé bien emmitouflé en priant mais rien de mieux. Ce matin, j’appelle ma veto (dès 8h) qui est désemparée et ne sait plus trop quoi faire, mais me dis de le forcer quand même a s'alimenter! Je lui prépare un mixe en émiettant des croquettes et formant une sorte de pâté beaucoup plus compacte, je le lui injecte, il couine, mais je sais que s'il se nourrit pas c'est terminé pour lui...

Et là c'est le drame... Il s’étouffe... Suffoque, gesticule, pousse, je lui ressort ce que je peux de la bouche, met de l'eau pour essayer de fluidifier. Et il pousse et crie toujours, du sang ressort même de sa cicatrice ouverte. Et là il meurt dans mes bras...

C’était le pire moment de ma vie. J'arrête pas de pleurer et de m'en vouloir, il est resté des heures sur mes genoux à se raidir tandis que je pleurais toutes les larmes de mon cœur dessus.


Je l'aime tellement! C’était un octodon hors du commun, j'ai même honte de le dire mais c’était mon chouchou je n'accepterai jamais de l'avoir perdu, il était tout simplement génial et me faisait sourire tous les jours et me rendait tellement bien tout l'amour que j'avais pour lui. Je n'aurai de cesse de le pleurer et de m'en vouloir de l'avoir fait castré.. Je ne parle pas des images de l’étouffement qui on conduit à sa mort qui sont gravées en moi et me pince toujours autant le cœur mais je sais qu'il aurait fini par mourir lentement de faiblesse.. J'ai tellement appréhendé cette opération... Et la fin est comme je l'ai tant redouté..

Paix à son âme, je t'aime mon poussin, pardonne moi

Décédé le 03/12/2010

Truffette



Opération réussite

Premier témoignage

Comme je pense que ce poste sera très utile aux personnes hésitantes à faire castrer leur mâles pour diverses raisons, où se posant des question sur l'opération, voici donc mon témoignage pour la castration d'un octodon mâle.

Pour la petite histoire, très résumée, j'ai acheté deux femelles octodonnes dans une animalerie proche de chez moi. Or, 9 mois plus tard, il s'avère que les deux petites boules de poils adorables que j'ai acheter soit... Une femelle, et un mâle ! Bien sûr, le mâle ayant déjà fait son travail, la femelle grossissait de plus en plus.

Décidée donc à ne pas avoir portée sur portée avec 10 petits à la fois, je prends rendez-vous pour le jeudi 7 avril, soit donc hier. J'emmène donc mes deux petits choux dans leur boite de transport a la clinique vétérinaire a 8h30. Bien sûr, ils ont déjà fait de jolis petits trous dans leur boite de transport en plastique, paraît que ça manquait d'aération x)

Bref, le docteur nous reçoit et commence par la mâle. Un conseil, lorsque vous faites castrer votre octodon, emmenez toujours un petit tuperware de ses graines avec vous, qu'il puisse manger ce qu'il mange d'habitude. De plus, ça évitera sûrement les complications intestinales dû au changement de nourriture.

Je laisse donc mon vétérinaire chirurgien (assez réputé chez nous) emmener ma crapule dans une autre cage. Autre conseil, si vous pouvez l'emmener dans une petite cage a hamster, n'hésiter pas, il sera bien mieux que dans une cage de clinique. De toute façon, pas besoin d'embarquer votre volière, cf la suite x)

Donc le chirurgien revient, et commencer palper ma femelle au niveau des flancs. D'après lui, elle serait donc en gestation, mais ce serait trop tôt pour faire une radiographie. Il me laisse donc avec ce diagnostic là. Au total, je suis repartit de la clinique en payant l'opération, la pension de la nuit, et l'antibiotique, ce qui en tout ne m'a coûté que 93€. Je repart donc chez moi avec ma femelle et la remet dans sa grande volière. Pour elle, c'était assez triste a voir, car même si elle ne le cherchais pas, elle l'attendait, en restant en boule dans la roue ou dans un coin toute la soirée et la nuit.

J'ai appelé la clinique en début d'après-midi, comme ils opéraient la crapule le matin même, et le petit s'était déjà réveillé mais n'avait pas touché a ses graines. Ah j'oubliais, cette clinique ne laisse pas sortir les animaux juste après l'opération, pour mon octodon, ils ont attendu que le transit intestinal reprennent pour me le rendre, et d'être sûr qu'il n'avait pas touché à ses points. Je laisse donc la nuit passer, et rappel ce matin a 9h, et la dame me dit qu'il a recommencé a manger et à faire ses selles. Je vais donc le récupérer a la clinique.

Le petit bout dormait et n'a pas bougé de tout le voyage. Il se réveillait un peu lorsque on regardait pour voir s'il allait bien, ou quand il y avait du bruit, mais sinon, il n'a pas arrêté de dormir !

Il a donc été rasé un peu avant la partie visible des organes génitaux, et ses fils ressemble à du fil à coudre. ^^ Rentré ce soir, après avoir dormit tout l'après midi, je l'ai sortit un peu avec sa femelle pour qu'il se voit un peu après son absence, et j'ai préparé sa cage de rétablissement. Donc pas de litière poussiéreuse, pas de contacts avec d'autres octodon qui risquerait de lui arracher ses points, et pas de roue pour galoper !

En ce moment même le petit est sortit de son état végétatif, et commence a revisiter son ancienne cage, mise à coté de la volière de ma femelle pour qu'ils puissent se voir.

Obsession



Second témoignage

Au mois de novembre 2010, les mâlous furent castrés. C'était un moment d'angoisse pour moi! Ils étaient 5 et j'y tenais!

On les a emmené chez le vétérinaire le matin, vers 8h30 dans une petite cage de transport. Ils avait un biberon et j'ai donné au vétérinaire un sachet avec de la nourriture.*

Le premier jour (mercredi 17 novembre), Foulbazard, Moustache et T'Es Pas Possible Toi! ont été castrés.

Tout d'abord, ils ont été endormis par piqûre, puis opéré. Vers midi, j'ai appelé, le vétérinaire était en train de castrer le 3e. Le premier s'était déjà réveillé, le 2eme non.

J'ai téléphoné vers 15h et ils étaient tous réveillés!

Ils n'ont rien mangé de cette journée. En rentrant, ils étaient tout chamboulés, ne marchaient pas droit. Ils avaient encore de l’anesthésiant dans le sang. Je les ai installé dans une cage à part (celle de Brindille), ils avaient du tissus et du foin dans cette cage. Ils ont dormis dans le foin, au chaud. Le lendemain, ils commençaient à aller mieux mais on voyait bien qu'ils avaient mal. Ils ne bougeaient pas de trop mais mangeaient et buvaient. Leur transit est bien reparti. Ils ne se battaient pas.

Le 19 novembre (donc un vendredi) c'était au tour de Pirate et Du Musicien. Nous avons dû les séparés le jeudi car ils étaient seuls dans la cage et se battaient très violemment! Tout s'est passé comme pour mes premiers! Leur plaie était propre. Ils étaient rasé sous le ventre. Le vétérinaire leur a administré une couverture antibiotique de 2 jours. Les fils sont résolubles. Certains les ont encore, mais n'y touche pas. Le vétérinaire nous as prêté gratuitement des vitamines en pâte au cas où et une crème. Nous n'avons pas eut besoin de nous en servir.

berlingottine



Stérilisation

Opération réussite

Il nous a fallu un rdv de contrôle avant l'opération (je ne sais plus vraiment la date mais c'était un lundi) donc j'amène ma grosse louloute qui avec le stress avait quelques saignement vaginaux, rien de très grave, donc tout se passe bien et on programme l'opération pour le mercredi.

Je devais l'amener à 8h te la récupérer à 16h30. Je l'ai mise dans la caisse de transport de mon chat, sa cage de transport étant vraiment trop petite pour 2 gamelles (eau + graines personnelles).

J'appelle donc vers 11h, elle n'était pas réveillée donc je rappelle vers 14h et la grosse mémère se réveillait à peine.

Donc à 16h30 je la récupère totalement dans le coltar, la véto me donne les antibio à lui donner en pipette le matin et le soir et me dit de très bien vérifier dans les 2 jours qui suivent sa réalimentation et des selles bien dures, auquel cas, retourner la voir rapidement pour un examen de contrôle. Elle lui a mit des fils résorbables et donc comme pour toi, cage sans litière (j'ai mis des torchons et des mouchoirs) pas de roue, beaucoup d'eau... J'ai payé pour elle 106€ avec les antibio... de retour à la maison je la trouve bien patraque, elle dort beaucoup et ne mange pas, et ne boit pas non plus dans son biberon.

Le lendemain toujours pareil je décide donc de lui mettre une gamelle d'eau sur laquelle elle s'est jetée (la difficile qu'elle est!) le vendredi donc, premières crottes bien dures! je suis donc rassurée et m'occupe beaucoup d'elle, elle prends ses antibio très sagement. Le samedi c'était la folie, elle s'agitait partout, rongeait sa cabane, et grimpait même très haut pour embêter mon chat! Je décide donc de lui remettre sa roue quelques fois par jour et là c'est la fête dans la volière, elle n'a pas quitter sa roue de toute la journée et aucun soucis pour ses fils, elle n'y touchait même pas!

Fière de ma louloute, le lundi je prends rdv pour le rdv de contrôle une semaine après pour le jeudi. D'après la véto donc tout va bien, l'important est qu'elle mange bien qu'elle fasse de belles crottes et qu'il n'y ait pas de soucis au niveau de ses fils et donc: je peux la remettre avec ses fistons et son amoureux! Bien sûr la véto m'a prévenu qu'elle dégagerait toujours des sortes de phéromones donc que le faite de se faire "grimper" serait inévitable et qu'il fallait veiller à ce que le papa ne le fasse pas trop souvent! En rentrant à la maison j'ai fait la volière pour tous, nous les avons remit ensemble tout en surveillant qu'ils ne lui touchent pas ses fils et là c'était la fête aux gazouillis! Napoléon lui a sauté dessus 3 jours après, et Absinthe s'en fichait royalement! il a recommencé 2 jours après puis 10 jours après et depuis c'est très très rare, il a du comprendre que ça ne servait à rien...

Donc voilà, aujourd'hui ça fait plus d'un mois et elle est heureuse avec ses petits et son chéri, elle a encore quelques fils mais ils partiront au fur et à mesure et ses poils rasés repoussent petit à petit malheureusement elle a prit beaucoup de poids et c'est dû au diabète, donc je surveille.

Mais la stérilisation reste assez exceptionnelle chez les octodons, je n'avais que cette solution étant donné que j'avais 3 mâles et ma louloute déprimait seule dans sa cage, ma véto ayant déjà pratiquer l'intervention j'avais une totale confiance en elle et je ne regrette pas aujourd'hui (j'ai failli faire castrer napo juste après la portée mais si je l'avais fait j'aurais du soit castrer les 2 petits qu'il me reste ou bien avoir 2 cages et ça aurait été difficile étant donné que Pumba dépend totalement de ses parents pour ses dents, Mozart n'aurait pas pu l'aider).

Virguie

Outils personnels
Dingues des Todons